Logo page d'accueil
Loader chargement de la page
  • icon page Facebook
  • icon chaine YouTube
  • icon adresse e-mail contact

Au service de l'islam sunnite authentique

Le mois de Dhu l-Hijja et ses 10 premiers jours

—  Ses mérites et ses recommandations  —


Publié le 9 Août 2018

facebook share

Introduction


Le mois de Dhu l-Hijja fait partie des mois sacrés au sujet desquels Allâh a dit dans le coran :


 إِنَّ عِدَّةَ الشُّهُورِ عِندَ اللَّهِ اثْنَا عَشَرَ شَهْرًا فِي كِتَابِ اللَّهِ يَوْمَ خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ مِنْهَا أَرْبَعَةٌ حُرُمٌ ۚ ذَٰلِكَ الدِّينُ الْقَيِّمُ ۚ فَلَا تَظْلِمُوا فِيهِنَّ أَنفُسَكُمْ


« Le nombre de mois, auprès d’Allâh, est de douze [mois], dans la prescription d’Allâh, le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre d’entre eux sont sacrés : telle est la religion droite. [Durant ces mois], ne faites pas de tort à vous-mêmes. » [at-Tawba, V.36]


Le calendrier islamique, comme l’indique le verset, compte douze mois. Les mois sacrés sont au nombre de quatre : Rajab qui est isolé, puis Dhu l-Qi`da, Dhu l-Hijja et Muharram qui se succèdent. Dhu l-Hijja est le douzième et dernier mois du calendrier islamique.

I- L’importance et le mérite de ces jours dans le Coran


1) Le mois de Dhu l-Hijja renferme de grands bienfaits. Ses 10 premiers jours par lesquels Allâh a prêté serment dans le Coran sont particulièrement importants :


 وَالْفَجْرِ وَلَيَالٍ عَشْرٍ


« Par l’Aube (Fajr) ! et par les dix nuits ! » [al-Fajr, V.1,2]


Certains savant ont mentionné que le Fajr par lequel Allâh prête serment correspond à l’aube naissante. D’autres ont affirmé qu’il s’agit de la prière du Fajr et d’autres ont dit qu’il s’agit du premier jour de Dhu l-Hijja.


Quant aux 10 nuits, elles représentent la première décade de Dhu l-Hijja et ceci est l’avis de la majorité des savants. En effet, il est rapporté que Mujâhid, Qatâda, Masrûq, Ad-Dahhâk et un grand nombre de tâbi`în ont dit qu’il s’agit des 10 premiers jours de Dhu l-Hijja. Et si Allâh prête serment par un moment, soyons certains qu’il s’agit d’un moment d’une grande importance.

D’après Jâbir [رضي الله عنه] : le Prophète ﷺ a dit « al-`achr correspond aux dix jours de Dhu l-Hijja, al-witr au jour de `arafah et al-chaf` au jour du sacrifice ». [Rapporté par l’imam Ahmed]


2) Ils font partie des 40 jours durant lesquels Allâh a fixé rendez-vous à Mûssâ [عليه السلام] qu’on retrouve dans le verset :


 وَوَاعَدْنَا مُوسَى ثَلَاثِينَ لَيْلَةً وَأَتْمَمْنَاهَا بِعَشْرٍ فَتَمَّ مِيقَاتُ رَبِّهِ أَرْبَعِينَ لَيْلَةً


« Et Nous donnâmes à Moïse rendez-vous pendant trente nuits, et Nous les complétâmes par dix, de sorte que le temps fixé par son Seigneur se termina au bout de quarante nuits. » [al-A`râf, V.142]


D’après Ibn `Abbâs, Mujâhid et Masrûq, il s’agit de Dhu l-Qi`da et des 10 premiers jours de Dhu l-Hijja.


3) Il est le dernier des mois « déterminés » [ma`lûmât] dans lesquels le Hajj s’accomplit, ces derniers sont Chawwâl, Dhu l-Qi`dah, et Dhu l-Hijja, à propos desquels Allâh a dit :


 الحَجُّ أَشْهُرٌ مَعْلُومَاتٌ


« Le Pèlerinage [doit s'accomplir] pendant des mois déterminés. » [al-Baqara, V.197]


4) Il fait partie des jours déterminés durant lesquels Allâh a légiféré l’évocation de Son Nom en guise de remerciement pour le bétail servant de subsistance :


 وَأَذِّنْ فِي النَّاسِ بِالحَجِّ يَأْتُوكَ رِجَالًا وَعَلَى كُلِّ ضَامِرٍ يَأْتِينَ مِنْ كُلِّ فَجٍّ عَمِيقٍ لِيَشْهَدُوا مَنَافِعَ لَهُمْ وَيَذْكُرُوا اسْمَ اللهِ فِي أَيَّامٍ مَعْلُومَاتٍ عَلَى مَا رَزَقَهُمْ مِنْ بَهِيمَةِ الأَنْعَامِ فَكُلُوا مِنْهَا وَأَطْعِمُوا البَائِسَ الْفَقِيرَ


« Et invite les hommes à accomplir le pèlerinage ; ils s’y rendront à pied et sur toute monture efflanquée en venant des régions les plus lointaines afin d’assister pour leur compte à d’utiles [transactions] et d’invoquer le Nom de Dieu pendant des jours déterminés [pour Le remercier] de les avoir gratifiés de ce bétail à titre de subsistance. Mangez-en et nourrissez-en le pauvre misérable ! » (al-Hajj , V.27)


II- L’importance et le mérite de ces jours dans la Sunnah


1) Les 10 premiers jours de Dhu l-Hijja sont préférables pour Allâh à la lutte dans le sentier d’Allâh.


Le Prophète ﷺ a dit « Il n’y pas de jours pendant lesquels les bonnes œuvres sont plus aimées d’Allâh que durant ces jours ». Les Compagnons (sahâba) s'étonnèrent et dirent « Ô Messager d’Allâh, pas même la lutte dans le sentier d’Allâh ? » et il dit « pas même la lutte dans le sentier d’Allâh, excepté un homme qui serait sorti offrant sa vie et ses biens et que rien de cela ne revienne. » [Al-Bukhârî, Ahmad, Abû Dawûd, Ibn Mâjah]


2) Il n y a pas de jours au cours desquelles Il est adoré qui Lui sont plus aimés que lors de ces 10 jours.


Le Prophète a dit : « Il n’y a pas de jours plus aimé d’Allâh – exalté soit-Il – et au cours desquels les œuvres sont plus aimées de Lui, que durant ces 10 jours… » [Ibn Mâjah et At-Timidhî]


3) Les récompenses des œuvres durant les 10 premiers jours sont démultipliées.


Sayyidunâ `Abdullâh Ibn `Abbâs a dit : « Les œuvres durant ces 10 jours sont multipliées par 700 »


Abû Jâhid a dit : « Les œuvres durant [les 10 jours] sont multipliées. »


4) Le mois de Dhu l-Hijja contient le jour de `arafah qui est le neuvième


a) Ce jour est le jour le plus important du pèlerinage


Le Prophète ﷺ a dit : « Le Hajj est `Arafah. » [Rapporté par Abû Dawûd, At-Tirmidhî, al-Nassâ’î et d’autres]

b) C’est un jour où Allâh accorde le pardon à Ses serviteurs et les affranchit du Feu


Le Prophète ﷺ a dit en répondant à 2 hommes l’interrogeant sur un sujet de leur religion : « Quant à votre station à `Arafat, Allâh, Exalté soit-Il, yanzil 1 ce jour-là jusqu’au Ciel de la Dunya, vante les mérites des pèlerins auprès des Anges, et leur dit : “Voici Mes serviteurs, ils sont venus vers Moi ébouriffés et couverts de poussière, venant de partout, désirant Ma miséricorde, craignant Mon châtiment, et ils ne M’ont jamais vu. Qu’en serait-il alors s’ils M’avaient vu ?”. Ainsi, même si vous portiez autant [de péchés] que le [nombre] de grains de sable du désert, de jours de la Dunya ou de gouttes de pluie, Allâh, Exalté soit-Il, vous les pardonnerait. » [Musannaf de l’imâm `Abdurrazzaq]

Le Prophète ﷺ a dit : « Il n’y a pas de jour durant lequel Allâh affranchit plus de serviteurs du Feu que le jour de `Arafah. » [Muslim et an-Nasâ’î]


5) Lors de ces 10 jours sont réunis toutes les principales adorations.


Ibn Hajar al-`Asqalânî a dit dans son commentaire du sahîh al-Bukhârî (Fath al-Bârî) :


« La raison qui m’apparaît de l’excellence des 10 premiers jours de Dhu l-Hijja est le regroupement de tous les principaux actes d’adorations ».

En effet, sont réunis lors de ces 10 jours  la prière [de l'Aïd] en plus des prières quotidiennes, le jeûne [des 10 jours et du jour de `arafah], la sadaqah (l’aumône) par le sacrifice ainsi que le Pèlerinage.

6) L’invocation (dou`a) lors de ces 10 jours est exaucée


Sayyiduna Abû Mûsâ al-Ash`arî a dit: « Les invocations n’y sont pas rejetées. »


III- Les actes méritoires et recommandés durant ces 10 jours :   


1. Accomplir le Hajj ou la `Omra:


Allâh dit dans le Coran :


 وَأَتِمُّوا الْحَجَّ وَالْعُمْرَةَ لِلَّهِ


« Et accomplissez le Hajj et la `Omra pour Allâh. » [al-Baqara,V.196]



Selon Abû Hurayrah, le Prophète ﷺ a dit : « D’une `Omrah à l’autre il y a l’expiation des péchés commis entre les deux et le Hajj effectué avec piété n'a de récompense que le Paradis. » [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]


2. Le jeûne de ces journées et le fait de veiller ces nuits en prière et adorations


Le Prophète ﷺ a dit : « Il n’y a pas de jours plus aimé d’Allâh – exalté soit-Il – et au cours desquels les œuvres sont plus aimées de Lui, que durant ces 10 jours. Et le jeûne d’un de ces jours équivaut à une année de jeûne et le qiyâm d’une de ces nuits équivaut au qiyâm de laylatu l-qadr » [Ibn Mâjah et at-Tirmidhî]


Veiller les 10 premières nuits de Dhu l-Hijja est mustahab (recommandé) : lorsqu’entrait les 10 premiers jours, Sayyidunâ Sa`îd ibn Jubayr redoublait d’efforts jusqu’à ne plus pouvoir en faire davantage et disait : « N’éteignez pas vos lanternes la nuit des 10 premiers jours ».


3. Le jeûne de `Arafah


Il est recommandé (mustahab) de jeûner ce jour excepté pour les pèlerins pour qui cela est déconseillé en raison du fait que cela puisse les affaiblir dans leurs actes d’adorations.


D'après Abû Qatâda [رضي الله عنه], le Prophète ﷺ a été interrogé concernant le jeûne du jour de `Arafah. Il dit: « Il expie l'année précédente et l'année en cours ». [Sahîh Muslim]


4. Le Dhikr et plus particulièrement le takbîr (dire «Allâhu Akbar»), le tahlîl (dire «lâ ilâha illaLlâh») et le tahmîd (dire al-hamduliLlâh)


Allâh dit dans le Coran :


 وَيَذْكُرُوا اسْمَ اللهِ فِي أَيَّامٍ مَعْلُومَاتٍ


« Ils invoquent le Nom d’Allâh durant des jours déterminés. »  [al-Hajj,V.28]


Les jours «déterminés» (ma`lûmât) correspondent aux 10 jours de Dhu l-Hijja d’après la majorité des savants comme l’affirme Ibn Rajab al-Hanbalî.


D’après sayyidunâ `Abdullâh Ibn `Omar  [رضي الله عنهما], le Prophète ﷺ a dit : « Il n’y a pas de plus grand jour auprès d’Allâh ni durant lesquels les œuvres sont plus aimées que ces 10 jours, multipliez y le takbîr ( dire «Allâhu akbar»), le tahlîl (dire «lâ ilâha illaLlâh») et le tahmîd (dire «al hamduliLlâh»). »


5. Accomplir la prière de l’aïd


Le jour de la fête de l'aïd correspond au dixième jour de Dhu l-Hijjah. Accomplir la prière de l’aïd est une sunnah mu’akkada (forte recommandation) dans l’école de l’imâm Mâlik.

Ibn `Abbâs rapporte : « J’ai assisté à la prière de l’aïd avec le Messager d'Allâh ﷺ, Abû Bakr, `Omar et `Othmân, et tous priaient avant le prêche (khotba). » [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim]


6. Le sacrifice d’un animal pour l’aïd


Sacrifier une bête est une sunnah mu’akkadah pouvant s’effectuer le jour de l’aïd et les deux jours suivants.


Allâh dit dans le Coran :


 وَلِكُلِّ أُمَّةٍ جَعَلْنَا مَنسَكًا لِّيَذْكُرُوا اسْمَ اللَّهِ عَلَىٰ مَا رَزَقَهُم مِّن بَهِيمَةِ الْأَنْعَامِ ۗ فَإِلَٰهُكُمْ إِلَٰهٌ وَاحِدٌ فَلَهُ أَسْلِمُوا ۗ وَبَشِّرِ الْمُخْبِتِينَ


« À chaque communauté, Nous avons assigné un rite sacrificiel, afin qu’ils prononcent le nom d’Allâh sur la bête de cheptel qu’Il leur a attribuée. Votre Dieu est certes un Dieu unique. Soumettez-vous donc à Lui. Et fais bonne annonce à ceux qui s’humilient » [al-Hajj, V.34].



D’après sayyidatunâ `Âïcha [رضي الله عنها], le Prophète ﷺ a dit : « Il n’y a pas une œuvre plus aimée d’Allâh le jour du sacrifice que de faire couler le sang [de la bête]. La bête sacrifiée est amenée le jour de la résurrection avec ses cornes, ses poils et ses sabots ; son sang atteint une place élevée auprès d’Allâh avant même qu’il ne touche le sol. Réjouissez-vous en ! » [At-Tirmidhî et Ibn Mâjah]


7. Prononcer le takbîr pendant les jours de tashrîq


À partir de la prière du dhohr du jour de l’aïd et ce jusqu’à celle du sobh du quatrième jour, il est mustahab de répéter le takbîr 3 fois de suite à voix haute après chaque prière obligatoire (la voix haute de la femme consiste à s’entendre elle-même seulement).


D’après Ibn `Omar et `Omar ibn `Abd al-`Azîz [رضي الله عنهم]: « Le takbir commence après la prière du Dhohr du jour du sacrifice et prend fin après la Prière du sobh du dernier jour de tachrîq. ». [al-Bukhârî]


8. Augmenter les bonnes œuvres


Durant ces jours, les récompenses des œuvres pieuses y sont décuplées comme expliqué précédemment. Ainsi, il est recommandé de multiplier toutes les œuvres de bienfaisances telles que les sadaqât (aumône), la lecture du Coran, la visite des malades, la prière en groupe, la prière sur le Prophète ﷺ et éviter toute forme de péchés. 


waLlâhu ta`âla a`lem.




1  Littéralement, yanzil signifie "descend", or Allâh n'est pas localisé dans un endroit ni une direction. Il convient donc de comprendre ce hadîth à la lumière de ce que les savants sunnites ont expliqué. Ces derniers ont deux positions: 
- la première est le tafwîd qui consite à nier tous les sens qui ne siéent pas à La Grandeur d'Allâh et remettre à Allâh le vrai sens parmi les divers sens possibles admis en langue arabe  de l'expression sans se pronnocer

- la seconde est le ta'wîl qui consiste à interpréter l'expression d'une manière qui sied à La Grandeur d'Allâh et qui est admise par la langue arabe. En l'occurence, concernant le nuzûl, les savants nous expliquent qu'il s'agit de la Miséricorde d'Allâh, Son ordre et Ses anges qui descendent.
Pour plus d'infos, cliquez ici.






Article réalisé par Au service de l’islam.


 

facebook share
Bouton retour en haut de page

© Auservicedelislam.com 2016 - Tous droits réservés.