Logo page d'accueil
Loader chargement de la page
  • icon page Facebook
  • icon chaine YouTube
  • icon adresse e-mail contact

Au service de l'islam sunnite authentique

La Célébration du Mawlid an-nabawî

—  L'avis des savants sunnites  —


Publié le 7 Novembre 2018

facebook share

Bismi-Llâhi r-Rahmâni r-Rahîm


À notre époque où se sont multipliés les opposants à la commémoration de la naissance du Prophète ﷺ, bien que très minoritaires mais très présents sur les différents moyens de communication, il nous a semblé important de rédiger un article afin de mettre en avant l’avis de la très grande majorité des sunnites à ce sujet.
Cet article rassemblant des paroles de savants sunnites de diverses époques et issus de différentes localisations géographiques sera régulièrement alimenté de nouvelles citations pour la plupart inédites sur la toile francophone.


Les savants ayant autorisé la commémoration du mawlid an-nabawî :


     • L’imâm Ibn Bâdîs al-Djazâïrî al-Mâlikî (1307h-1358h), Président de l’Association des Oulémas Musulmans Algériens, a dit :


“Nous ne sommes pas seuls dans cette situation honorable de revivification de cette importante commémoration, d'autres la partagent avec nous sur l’ensemble du globe.  Leurs cœurs palpitent de joie et de bonheur et leurs âmes se soumettent par hommage et honneur pour la naissance du maître des mondes. Toute l’humanité nous rejoint dans cette commémoration et si ce n’est pas par la voix de la parole elle le fait par son état.


Et il dit également : Qu’est-ce qui incite à revivifier cette commémoration? L’amour envers celui qui en est l’objet. En effet, on aime une chose en raison de sa qualité ou pour son excellence et celui qui est l’objet de cette commémoration les réunit de la manière la plus parfaite. Et figure parmi les droits sur nous et les obligations que ce noble prophète soit plus aimé de nous que nos propres personnes, nos biens ainsi que la totalité des gens.


Ne dit-il pas dit dans son noble hadith : "Aucun d’entre vous n'est croyant tant je ne suis pas plus aimé de lui que ses enfants, ses parents, et la totalité des gens." Et combien parmi nous l'aiment de cet amour sans avoir entendu ce hadith ?


Cet amour nous appelle au renouvellement de la commémoration de sa naissance chaque année.


Et quel est l’objectif du renouvellement de cette commémoration ?  Fructifier cet amour. Notre amour pour lui nous fait aimer toutes les qualités parmi ses qualités et tous ses actes parmi ses actes. Ainsi, dans la commémoration de sa naissance nous nous remémorons parmi ses qualités et ses actes ce qui fait augmenter notre amour pour lui et nous pousse à l’imiter. Nous fructifions cet amour par notre propre guidée et la propageons aux autres… Cette guidée à propos de laquelle le monde ne trouvera de réel bonheur qu’en s’y accrochant.” [Âthâr al-imâm `Abd al-Hamîd Ibn Bâdîs]


     •  L’imâm Ibn Marzûq al-Tilimsânî al-Mâlikî al-Djazâïrî (766h-842h), dans son livre Janâ al-Jannatayn fî charfi l-Laylatayn donne 21 arguments prouvant que la nuit du Mawlid est meilleure que laylat ul-Qadr. On peut citer parmi eux :


“Le fait que la nuit du Mawlid corresponde à la nuit de son apparition ﷺ et laylat ul-Qadr lui a été donnée. Et ce qui a été honoré [la nuit du mawlid] par l’apparition de celui qui est honoré par lui même [le Prophète] est plus honorable que ce qui est honoré en raison de ce qui lui [ici le prophète] est donné [laylat al-qadr]. Laylatul-qadr fut honorée par la descente des Anges et la nuit du Mawlid le fut par sa manifestation ﷺ. Celui par qui la nuit du Mawlid fut honorée et meilleur que ceux par qui la nuit de laylat ul-Qadr fut honorée selon ce qui est le plus authentique.”


Puis il ajouta: “sache que la nuit durant laquelle naquit le Prophète ﷺ en elle même ne devrait pas être sujette à divergence quant à son mérite par rapport aux autres nuits parmi toutes les autres nuits dans l’absolu du fait de ce qui s’y est produit. En revanche, la divergence se situe sur le mérite de ce qui s’y assimile parmi les autres nuits de la Sunnah et c’est ce qui est l’objet de réflexion avec laylat ul-qadr.”


     •  L’imâm, Muhaddith et Faqîh Abû Châma (596h-665h),  Cheikh de l’imâm an-Nawawî comme cela a été rapporté de lui par l’auteur d’al-Sîra al-Hallabiya  `Alî Ibn Burhân ad-Dîn al-Hallabî a dit :


“Parmi le meilleur de ce qui a été innové en notre époque figure ce qui est fait chaque année le jour correspondant à la naissance du Prophète ﷺ comme aumônes, bonnes œuvres, de s’embellir et de montrer la joie. Cela et ce que comporte les actes de charités auprès des nécessiteux représentent le reflet de son amour ﷺ qui a été envoyé comme miséricorde pour l’Univers”.


     •  L’imâm et Muhaddith Al-`Arabî at-Tabbânî al-Djazâïrî (1315h-1390h) a dit :


“La célébration du Mawlid, même si elle fut célébrée après les pieux prédécesseurs, ne contient rien qui ne contredise le Livre d’Allah, la Sunnah du Messager d’Allah ﷺ ou le consensus (ijmâ’) des Musulmans. Ainsi, que ne dise pas celui qui possède ne serait-ce qu’un peu d’esprit et de religion  qu’elle est condamnable du fait qu’elle soit un énorme blâme. Le fait que les pieux prédécesseurs ne l’ait pas célébrée est vrai mais il ne s’agit en aucun cas d’une preuve [de sa prohibition], c’est au contraire une non-preuve. Il y aurait une preuve quant à son interdiction ou sa prohibition si Allah swt l’avait réprouvée dans Son honorable Livre ou si le Messager d’Allah ﷺ l'avait réprouvée dans sa Sunnah authentique. Et elle n’est réprouvée dans aucune des deux sources. [At-tawassul bi-n-Nabî wa bi-s-sâlihîn]


     •  L’imâm al-Wancharîsî al-Djazâïrî  (834h-914h) a dit :


“Il s'agit d’un événement important chez les musulmans auquel ils s’attachent [à le célébrer] dans les différents quartiers en révérence à notre Prophète et Maître Mohammed ﷺ.” [al-Mi`yâr al-Mu`rab wa l-jâmi` al-Mughrab `an Fatâwâ Ifrîqiya wa l-Maghreb fî fiqh an-Nawâzil]


     •  L’imâm et Cheikh Mohammed Châref (1325h- 1432h), Muftî des Malikites à Alger a dit :


“La célébration du Mawlid an-nabawî ach-charîf est autorisée tant que sont délaissés les interdits qui accompagnent cette célébration [... ] Nous disons à son propos : Il n’y a pas de mal dans le fait que le mois du Mawlid soit adopté comme une occasion durant laquelle les musulmans se rappellent de la sîra du Messager d’Allah ﷺ et de ses qualités sublimes. Il n’y a pas de mal non plus à ce que le mois du mawlid soit adopté comme mois durant lequel sont stimulés les sentiments d’amour envers le Messager d’Allah ﷺ. Il n’y a pas non plus de mal à adopter le mois du Mawlid comme étant le mois durant lequel on multiplie les discussions à propos de la Charî`a du Messager d’Allah ﷺ. “


     •  Le Cheikh, le Muhaddith Mohammed al-Khadhar ach-Chanqîtî (1285h-1354h) a dit :


“Selon l’avis que le Prophète ﷺ est né de nuit, la nuit de sa naissance est-elle la meilleur ou est-ce laylatul-qadr ?
La réponse : La nuit de sa naissance ﷺ est meilleure que laylat ul-Qadr selon 3 aspects :
Le premier : La nuit de sa naissance est la nuit de son apparition ﷺ et laylat ul Qadr lui a été donnée. Et ce qui a été honoré (la nuit du mawlid) par l’apparition de celui qui est honoré par lui même (le Prophète) est plus honorable que ce qui est honoré en raison de ce qui lui (ici le prophète) est donné (laylat al-qadr), nul controverse à ce sujet. Ainsi, à cette considération, la nuit du Mawlid est meilleure.


Le deuxième : Laylat ul-Qadr fut honorée par la descente des Anges et la nuit du Mawlid fut honorée par sa manifestation ﷺ. Et celui par qui la nuit du Mawlid fut honorée et meilleur que ceux par qui la nuit de laylat ul-Qadr fut honorée selon ce qui est agrée chez les sunnites. Ainsi, la nuit du Mawlid est meilleure. D’autant plus que laylat ul-Qadr fut honorée par leur descente et la nuit du Mawlid fut honorée par son existence et son apparition et entre la descente et l’existence il y a une grande différence.


Le troisième : laylat ul-Qadr est une faveur pour la Ummah de Mohammed ﷺ, quant à la nuit du Mawlid elle l’est pour toute la création. Allah swt l’envoya comme miséricorde pour les univers, ainsi son bienfait englobe celui de toutes les créatures. La nuit du Mawlid est plus bénéfique d’un point de vu général, elle est donc meilleur.”


     •  Le Hâfidh al-`Irâqî ach-Châf`î (725h-806h) a dit, comme cela à été rapporté de lui par l’imâm az-Zarqânî dans Charh al-Mawâhib al-laduniyah :


“ Si le fait de festoyer et nourrir est recommandé en tout temps, qu’en est-il lorsque cela s’associe à la joie et au bonheur en raison de l’apparition de la lumière du Prophète ﷺ en ce noble mois. Le fait que ce soit une innovation ne la rend pas détestable. Combien existe t-il d’innovations recommandées et qui peuvent même être obligatoires ! ”


     •  "Le Hâfidh Ibn Nasir ad-Dîne ad-Dimashqî (777h-842h) a déclamé ces vers sur le mawlid:


Si celui-ci étant mécréant, et nous étant parvenue sa condamnation,
par ses mains s’exposant à la perdition de l’enfer (jahîm) indéfiniment*



Sera, chaque lundi,
allégé du châtiment en raison de sa joie pour [la naissance d'] Ahmed ﷺ ?



Que dire alors du serviteur qui, sa vie durant,
s’est réjoui de [la naissance d']Ahmed et est mort sur l’unicité ?


*Que périssent les deux mains d’Abū-Lahab(2) et que lui-même périsse. S111 V1


     •  L'imâm Ibn Taymiya al-Hanbalî (661h-728h) a dit dans Iqtidhâ’u s-sirâtu l-mustaqîm:


“Révérer le mawlid et en faire une fête, un certain nombre de personnes le fait et cela peut contenir une grande récompense en raison de son noble objectif ainsi que de sa glorification du Prophète ﷺ.”


     •  Le savant ascète et Faqîh Ibn al-Hâdj al-Fâsî al-Mâlikî (737h) a dit dans son livre al-Madkhal :


“ Il incombe d’augmenter le lundi 12 du mois de rabî` al-awwal les adorations et les œuvres de piétés de manière à remercier Allah swt pour ce qu’Il nous a octroyé parmi ces grands bienfaits et le plus grand de tous est la naissance de l’élu ﷺ”


     •  L’imâm des récitateurs, le Hâfidh Shams ad-Dîn ibn al-Jazirî (751h-833h)a dit dans son livre `arfu t-ta`rîf bi l-mawlid ach-charîf :


“ Il a été authentifié que les tourments de l’Enfer sont allégés à Abû Lahab toutes les nuits du lundi car il avait affranchi Thuwayba lorsqu’elle lui a annoncé la naissance du Prophète ﷺ. Si le mécréant Abû Lahab, à propos duquel le coran nous révèle sa condamnation, est récompensé en Enfer en raison de sa joie la nuit de la naissance du Prophète ﷺ, qu’en est-il alors de l’état du monothéiste musulman faisant partie de la communauté du Prophète ﷺ qui se réjouit de sa naissance et qui dépense ce qu’il peut dans son amour? Je vous assure que sa récompense venant d’Allâh sera qu’il le fera entrer par Sa Grâce dans le Jardin du délice.”


     •  Le cheikh de nos Chuyûkh, Cheikh des Châfi`ites à la Mecque, l’imâm Ahmed Zaynî Dahlân ach-Châfi`î (1231h-1304h) a rapporté dans son livre ad-durar as-saniyya :


“ Et parmi sa glorification ﷺ le fait de se réjouir de la nuit de sa naissance et de lire [le récit de] sa naissance.”


     •  Le cheikh de l’université d’al-Azhar, et Muftî d'Egypte le savant Hasanayn Muhammad Makhlûf (1307h-1410h) dans son ouvrage Fatâwa char`iya a dit :


“ La revivification de la nuit de la noble naissance et toutes les nuits de ce mois béni durant lequel resplendit la lumière Mohammadienne se fait par le dhikr d’Allah swt et [l’expression] de notre gratitude (chukr) pour ce qu’Il a octroyé à cette communauté par l’apparition de la meilleur des créatures de toute l'existence. Et cela ne doit avoir lieu qu’avec bienséance (adab), khushu` (humilité, concentration) et éloignement des interdits, des innovations et du blâmable. Parmi les expressions du remerciement pour son amour figure le fait de soutenir les nécessiteux de ce qui allège leurs soucis et de renouer les liens familiaux.”


     •  Le Hâfidh as-Sakhâwî ach-Châfi`î (831h-902h), comme cela a été rapporté de lui par l’auteur d’al-Sîrah al-Hallabiya, `Alî Ibn Burhân ad-Dîn al-Hallabî a dit :


“ Les musulmans de tous les pays et villes célèbrent le Mawlid,  versent des aumônes de différentes sortes en ses nuits, s’attachent à lire [le récit de] sa noble naissance et apparaît de sa baraka toutes les plus grandes grâces.”


     •  Le précédent Cheikh al-Islâm et Muftî du Turkistan Mubashir at-Tarâzî (1314h-1397h) a dit :


“ La commémoration du Mawlid an-nabawî ach-charîf est devenue une obligation (wâjib) essentiellement dans le but de confronter ce qui s’innove comme mauvaises célébrations à notre époque.”


 




Article réalisé par l'équipe d'Au service de l'Islam - 


 

facebook share
Bouton retour en haut de page

© Auservicedelislam.com 2016 - Tous droits réservés.